Réseaux d'affaires : exemple du BNI

Réseaux d'affaires : tremplins de développement business ?

Par Olivia - Associée Operating Partner. 

Un réseau d’affaires, qu’est-ce que c’est ? Avec mes mots, je dirai que c’est un groupe de chefs d’entreprises se réunissant à intervalle régulier (ou non) afin d’échanger sur leur business et la recherche de nouveaux clients. En d’autres termes, les groupes d’affaires sont un accélérateur de bouche à oreille, une méthode commerciale essentielle dans un grand nombre de secteurs d’activités.

De prime abord, ils peuvent faire peur et sont souvent accompagnés de clichés en tous genres ! Aller, je t’en cite quelques-uns : “c’est une secte non ?”, “faut être vraiment extraverti pour faire ça !”, “c’est beaucoup trop cadré et on perd le côté business humain”, “je suis certain(e) que ça ne fonctionnerait pas pour moi”,”trop cool, on va me ramener plein de business en ne faisant rien”, etc. Je pourrais faire une dissertation sur les clichés mais je vais m’arrêter là et t’expliquer la tournure que j’aimerais donner à cet article. 

Chez Klaak, tu connais l’un de nos leitmotive ? Le pragmatisme

J’ai donc envie de construire cet article en 3 mouvements : comment choisir le réseau qui nous correspond le mieux ? quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? j’ai testé et je te fais mon retour d’expérience !

1. Comment choisir un ou des réseaux professionnels ? 

L’exercice peut s’avérer compliqué, c’est pourquoi aujourd’hui, j’ai envie de te donner quelques tips qui m’ont aidé !

TIPS 1 : Commence par définir tes objectifs avant d’intégrer un groupe, en voilà quelques exemples :
  • tu as la volonté de faire plus de business
  • tu as envie d’élargir ton réseau 
  • tu souhaites te sentir soutenu dans le développement de ton entreprise 
  • tu as envie de t’investir dans une aventure humaine au-delà de la partie business
  • le temps que tu veux accorder à ce type de groupe
  • la cible client recherchée

TIPS 2 : Testes-en plusieurs et fais plusieurs réunions.

L’idée est d’examiner les différentes ambiances/contextes afin de déterminer celles dans lesquelles tu te sens le plus à l’aise. En effet, il existe différents types de réseaux : certains avec des réunions occasionnelles, des groupes avec un objectif de confiance/recommandations directs, d’autres à thème (spécialité métiers) ou encore des associations (sportif/culturel/social). 

TIPS 3 : Ne pas t’éparpiller dans plusieurs groupes.

En effet, ta journée ne fait que 24h et autant être bon quelque part que moyen en étant partout ! La participation à un réseau d’affaires prend beaucoup de bande passante mais peut également représenter une source d’énergie énorme.

TIPS 4 : Considère l’intégration comme un investissement et non comme une charge.

Que tu sois chef d’entreprise ou commercial pour une entreprise, considère ou arrive à convaincre ton employeur que c’est un investissement qui apportera forcément quelque chose à l’entreprise (notoriété, opportunité, business, recrutement, une machine à solutions…).

Réseaux d'affaires - Erreurs

2. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Malheureusement les prospects/clients ne tombent pas du ciel. Si c’est ton cas, n’hésite pas à nous laisser un commentaire sur l’article car nous voulons bien la formule magique ! 

On m’a prévenu et j’ai pu l’exercer de mon côté alors je te donne le top 4 des erreurs à ne pas commettre : 

ERREUR 1 : Ne pas penser que tu seras forcément inondé(e) de clients.

Et non ! Le retour sur investissement demande du temps afin de créer un lien et un sentiment de confiance. Ensuite, cela entraîne un système de recommandation naturel.

ERREUR 2 : Ne pas croire que tout le monde connaît ton métier et s’y intéresse.

Si tu ne sais pas expliquer ton métier à un enfant de 5 ans, entraîne toi. Nous faisons souvent l’erreur de penser qu’une grande majorité comprend ce qu’on fait dans la vie, mais c’est faux. Essaie au maximum d’imager ton métier, de le rendre passionnant et d’avoir en tête ta proposition de valeur, tout ça dépend uniquement de toi. D’ailleurs, pour en savoir plus sur le métier d’Operating Partner, c’est par ici.

ERREUR 3 : Penser qu’il faut forcément être extraverti(e) pour que ce type de canal d’acquisition fonctionne

L’exercice risque de ne pas être simple mais loin d’être insurmontable, qui n’a pas de personnalité cachée enfouie dans ses tripes ? Prépare en amont 2/3 phrases d’accroche et pars du principe que tout le monde aime parler de son activité, alors échange au maximum avec les autres.

ERREUR 4 : Être trop intrusif(ve) et harceler les membres pour avoir du business.

Laisse le temps faire les choses ! Tout le monde ne pourra pas t’apporter des clients et ce n’est pas grave. Reste authentique et naturel dans les relations humaines que tu vas créer avec les différentes personnes de ton groupe. Je t’assure que ça fonctionne.

Réseaux d'affaires - Feedback

3. J’ai testé et voici mon feedback personnel !

J’ai eu la chance d’être spécialement bien entourée pour préparer en amont mes objectifs personnels ainsi que pour Klaak et éviter les erreurs citées ci-dessus. 

Pour la petite histoire, j’ai eu la chance d’intégrer en tant que vice-présidente du plus grand groupe BNI de France et d’Europe, BNI Influence. BNI (Business Network International) est un groupe d’affaires international présent dans le monde entier et spécialisé dans le business du bouche à oreille. 

Les enseignements que j’en ai retenu  :  

  • savoir saisir les opportunités qui se présentent à moi 
  • savoir me fixer des challenges, et ce, continuellement : parler en public toutes les semaines devant plus de 100 personnes, gérer l’organisation d’un grand groupe, apprendre à coordonner, avec une équipe de direction, autant d’être humain sur la base du volontariat
  • le business vient logiquement quand on s’intéresse de manière naturelle aux autres 
  • ce type de groupes me convient parfaitement pour son côté rigoureux (ordre du jour, timing fixé, récurrence, méthode éprouvée) 
  • savoir pitcher mon activité en 20 secondes, qui veut voir ?
 

Il n’y a pas de bons ou de mauvais réseaux mais uniquement des groupes qui te correspondent plus ou moins en fonction de tes objectifs, de ta personnalité et de ce que tu recherches. À la question, est-ce un tremplin pour le développement de ton business ? De par ma dernière expérience, c’est OUI ! Mais ça peut aussi ne pas fonctionner, et si c’est le cas, il faut essayer de comprendre les raisons et réajuster certains paramètres (typologie de groupe, proposition de valeur, temps investi, etc.).

Sur ce, je te laisse sur cette phrase de fin : le plus important, c’est de se lancer, tester, se tromper et essayer d’en retirer son propre enseignement

 

Olivia

Partager :

Share on email
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter

D'autres actus qui klaak

Inside Klaak Gaël

Inside Klaak : Gaël

Sudiste dans l’âme, je suis né à Perpignan avant d’atterrir dans la belle ville rose dès le plus jeune âge. Mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas voyagé à travers le monde.

Réseaux d'affaires : exemple du BNI

Un réseau d’affaires qu’est-ce que c’est ? Avec mes mots, je dirai que c’est un groupe de chefs d’entreprises se réunissant à intervalle régulier (ou non) afin d’échanger sur leur business et la recherche de nouveaux clients.

Piliers de la politique RH (Klaak)

Les problématiques de ressources humaines ont évolué avec le temps. Vous le savez bien, vos collaborateurs les plus jeunes (les millennials et la génération Z) ont besoin d’autres choses pour être fidèles à une entreprise...

KLAAK_HACKEURS_CONSEIL1

Klaak a un positionnement différent de celui des sociétés de conseil traditionnelles. Ça, vous le savez peut-être déjà, on le dit assez souvent. Mais savez-vous réellement pourquoi ? Et plus important encore, comment ?