Comment guérir sa phobie administrative ?

Comment guérir sa phobie administrative ?

Par Léa - Assistante de direction. 

Et oui, c’est la fin d’année, l’heure du bilan comptable approche, celle de la CFE encore plus.

Je vous vois, les entrepreneurs débordés, les collègues un peu perdus, les potes désintéressés, vous avez tous le même refrain :

“J’aime pas l’administratif, c’est chiant, j’y comprends rien ! Tu peux m’aider Léa s’il te plaîîît ?”

Alors, je ne compte pas vous faire apprécier les démarches administratives, et je ne prétends pas non plus prendre un grand plaisir à remplir ma déclaration d’impôts, mais il s’avère que ces tâches a priori barbantes pour 90% de la population me procurent une certaine satisfaction.

Ce n’est pas ça qui me permet d’élever mon esprit ou d’avoir des réflexions sur le sens de la vie, mais ce que j’aime dans l’administratif, c’est le côté univoque et cadré : il y a une action à effectuer, dans un délai clair. Une fois que c’est fait, ça sort de mon esprit et je me sens satisfaite d’avoir éliminé cette tâche. Un peu simpliste mais pourtant, ça marche.

Du coup, je me suis dit que j’allais vous donner quelques conseils pour ne plus avoir d’urticaire à la réception d’un courrier estampillé “République Française”, gérer ça rapidement et pouvoir investir votre énergie à autre chose qu’à procrastiner sur ces formalités :

1. Assumer 

Ça y est, vous êtes adultes, vous êtes connus de l’URSSAF, des services fiscaux et autres services administratifs en tous genres, et vous avez des comptes à leur rendre. Cela ne sert à rien de laisser vos courriers sur le meuble de l’entrée ou dans la banette “à faire” du bureau : ils ne vont pas disparaître et croyez-moi, ces gens-là savent où vous trouver.

2. Lire

Oui, je sais, c’est moins excitant qu’un tweet, un article de Sofoot ou un roman de Kundera mais il faut lire ces courriers. Généralement, c’est concis, et les mots qui peuvent sembler déroutants sont au final assez évidents. Quand on croit qu’on ne comprend rien, c’est en général qu’on a mal lu et que la flemme et/ou le désespoir ont pris le dessus (et c’est compréhensible).

3. Chercher du soutien

Je ne prétends pas comprendre tout ce que je reçois, loin de là. Quand je suis bloquée, je me dis qu’il y a bien quelqu’un autour de moi qui sait. Et vous savez quoi, ça marche pour à peu près tout dans la vie. Alors demandez !

(PS : les comptables et les avocats sont sympas)

4. Agir rapidement ou mettre des rappels

Encore une fois, la démarche administrative ne va pas se faire toute seule. Si on sait ce qu’il faut faire, et qu’on a tous les éléments en main, pourquoi attendre ? Autant agir et s’en débarrasser (vous serez très fiers de vous après, juré). Et si on a besoin d’aide ou d’infos complémentaires : on planifie la tâche, non pas pour la vraie deadline mais pour 15j avant, puis une semaine avant (oui, je vous vois les snoozers 👀).

5. Désacraliser l’administratif

Impôts, cotisations, recouvrement, avis amiable, taxes : ces mots font peur, pourtant, on n’a pas fini de les voir. Il ne faut pas hésiter à prendre son courage à deux mains et avouer ses faiblesses auprès des services concernés pour arriver à comprendre ce qu’on nous demande (car il y a des moments où tous les jokers du monde sont impuissants face au formulaire Cerfa X22-37A).

6. Prendre des notes

On récapitule bien scolairement tout ce que l’on a fait pour valider la démarche administrative, cela évitera de se poser les mêmes questions et de vivre les mêmes galères la prochaine fois. 

7. Organiser et stocker

Créez des dossiers où vous enregistrez les documents importants. Ça prend 2 minutes et ça évitera de chercher partout quand vous devrez constituer des dossiers. Ça vaut aussi pour les mots de passe 😊

8. Râler

Oui, c’est ok de râler sur l’UX/UI des sites des pouvoirs publics. C’est même presque obligatoire.

BONUS : Embaucher une assistante de direction

Parce qu’il paraîtrait que ça aide pas mal !

Et vous c’est quoi vos secrets pour venir à bout de toutes ces démarches qui vous rebutent ?

Rendez-vous sur sur notre site web pour découvrir notre activité d’Operating Partner ou sur notre page Welcome to the Jungle !

Partager :

Share on email
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter

D'autres actus qui klaak

IMG_0039-compressed (3)

Inside Klaak : Delphine

Pour moi, chaque collaboration est une opportunité d'apprendre, de grandir et de réaliser des choses exceptionnelles ensemble.

Thibault_TWB-compressed (1)

Découvrez un partenariat et un parcours prodigieux, à lire sur fond musicale signé Antonio Vivaldi. L'entente stratégique entre Kevin, Operating Partner et co-fondateur chez Klaak, et Thibaut Carbonare, PDG de la holding TWB, incarne l'union de la vision stratégique et de l'excellence opérationnelle.

Gestion financière, nerf de la guerre de tous les entreoreneurs

En tant qu'entrepreneur, vous jonglez entre mille et une tâches. La gestion financière n'est peut-être pas la plus glamour, mais elle est loin d'être la moins importante. C'est le socle sur lequel repose la pérennité de votre entreprise.

Léo_Easy-compressed (5)

Découvrez un partenariat et un parcours exceptionnel, à lire avec une sauce vinaigrette échalotes et des huîtres. Cette aventure débute grâce au partenariat entre Rémi, Operating Partner chez Klaak, et Easy Virtual, une start-up innovante fondée par trois esprits visionnaires.